Solidarité avec Olivier Vandecasteele, humanitaire belge emprisonné en Iran

Depuis le 24 février 2022, Olivier Vandecasteele, employé belge de l’ONG Relief International est emprisonné en Iran alors qu’aucune charge ne pèse contre lui. Une pétition a été lancée par la famille pour demander sa libération.

Le 1er juillet, le ministre de la Justice belge, Vincent Van Quickenborne, a rendu publique l’arrestation d’Olivier Vandecasteele, 41 ans, sur fond de débat parlementaire sur un traité controversé de transfèrement de prisonniers conclu avec l’Iran. La commission parlementaire des relations extérieures a en effet débattu d’un projet de loi qui devrait permettre l’échange de prisonniers entre la Belgique et l’Iran début juillet[1].

La famille inquiétée lance une pétition

Dans un message vidéo, la famille du travailleur humanitaire appelle au soutien et annonce le lancement d’une pétition en ligne qui a obtenue à ce jour 26,173 signatures sur 35,000 : « Olivier, avec toutes ses convictions humanitaires, a dédié sa vie au service des autres en étant responsable de mission pour des ONG », explique Nathalie Vandecasteele, l’une des sœurs d’Olivier, « aujourd’hui Olivier a besoin de votre soutien »[2].

L’objectif derrière la pétition est fondamental. D’abord « ceux qui sont contre le transfèrement de prisonnier, qui est la seule voie identifiée pour le moment pour un potentiel échange d’Olivier, sont des gens très puissants avec un lobbying très efficace mis en place par des millions de dollars et des centaines de milliers de personnes » explique Olivier Van Steirtegem, proche d’Olivier Vandecasteele et porte-parole de la famille. Selon lui, face à ce débat, la famille, apolitique, se retrouve extrêmement seule pour essayer de motiver aussi bien les politiques, les médias, que la population de l’importance du sujet. Aujourd’hui « les 25.000 signatures montrent le soutien qu’on a de la population vis-à-vis du cas d’Olivier ». Olivier Van Steirtegem ajoute que son ami a dédié sa vie aux autres, que personne ne met en doute sa probité sur le fait qu’il est innocent et que malgré tout, des gens s’opposent à sa libération.

Présumé innocent

Certains médias on déduit que le travailleur humanitaire était accusé d’« espionnage »[3] par les autorités iraniennes puisque, généralement, les personnes arrêtées qui se retrouvent dans la prison d’Évin sont des prisonniers politiques. Or, rien ne vient corroborer ces suppositions, aucune charge officielle ou officieuse n’a été envoyé de la part des autorités iraniennes.

Dans la vidéo produite par la famille d’Olivier, Nathalie Vandecasteele décrit les conditions de détention de son frère : « Alors qu’il est innocent, il croupit depuis presque cinq mois en isolement complet. Il a passé deux mois sans même un matelas dans une cellule éclairée 24 heures sur 24. Il subit quotidiennement une pression psychologique avec des interrogatoires opprimants ». A cela s’ajoute que Vandecasteele n’aurait aucun contact avec ses avocats iraniens et qu’il n’a eu que deux échanges avec sa famille par vidéoconférence au cours des 6 derniers mois. Pour l’heure, les proches s’inquiètent de ne pas savoir « où Olivier est actuellement détenu »[4], puisque selon leurs informations, il n’est plus à la prison d’Évin, à Téhéran.

La famille reste confiante envers les diplomates et les responsables politiques belges et ajoute qu’« il est inconcevable pour notre famille de penser que notre Belgique démocratique ne fasse pas tout ce qu’il faut pour sortir des prisonniers innocents de pays tels que l’Iran ».[5]

Que pouvons-nous faire ?

Aujourd’hui, la famille et Olivier Van Steirtegem appelle à suivre les réseaux : Facebook, Instagram, Twitter, « signer la pétition, la partager, encore et toujours, en parler. Il faut garder la pression, continuer à se battre, on sait que c’est un marathon ». S’il n’y a pas les autorités, la population que pour garder la pression sur le dossier d’Olivier il peut rester là longtemps estime le porte-parole de la famille.

La famille veut que l’on sache « qu’il y a un Belge emprisonné, en isolement, en train de perdre ses ongles, en train de perdre sa vie dans un état voyou » poursuit l’ami d’Olivier. Son état de santé psychologique se dégrade du fait de son isolement depuis 200 jours et de l’absence de perspectives. Il ne voit la lumière du jour qu’une demi-heure par jour, « ça fait 6 mois qu’il est dedans, est-ce qu’il faut accepter qu’il reste 6 ans de plus ? » conclu Olivier Van Steirtegem.

Cette pétition participe à soutenir le discours de dire qu’il est innocent et qu’il est nécessaire que quelqu’un comme Olivier soit libéré 

Olivier Van Steirtegem, porte parole de la famille.

Relayons dans nos réseaux respectifs ce message de la famille et de ses proches, et signons la pétition demandant sa libération.

>> Aidez Olivier en partageant largement ce message, et en signant la pétition suivante : https://www.change.org/Freeoliviervandecasteele

Vous pouvez également apporter votre soutien sur la plage Facebook suivante : https://www.facebook.com/groups/freeoliviervandecasteele

Olivier Vandecasteele a travaillé pendant de nombreuses années en Afghanistan et est actif en Iran depuis 2015 en tant que directeur de pays en charge de deux mandats auprès du Norwegian Refugee Council (NRC) sur des missions d’accueil, d’éducation, d’accès aux soins, et à l’eau pour la communauté afghane. Par la suite il a commencé un nouveau mandat pour une autre organisation non gouvernementale (ONG) qui a pris fin au bout d’un an. En 2021 il est rentré en Belgique avant de retourner en Iran en février 2022, date à laquelle il a été arrêté. Olivier Vandecasteele a milité pour le renforcement des contacts entre les autorités iraniennes et les grands donateurs internationaux tels que l’Union européenne, les Nations unies et d’autres organisations internationales[6]. Sa famille déclare dans un communiqué qu’il a également « apporté une contribution significative au succès des missions de développement et à l’accès aux soins de santé de base pour les Afghans immigrés en Iran ».


Image : Olivier Van Steirtegem
Sources :
[1] https://www.vrt.be/vrtnws/nl/2022/07/04/belg-gevangenis-teheran/
[2] Belga
[3] https://www.rfi.fr/es/m%C3%A1s-noticias/20220705-ir%C3%A1n-tiene-detenido-desde-hace-cuatro-meses-a-un-ciudadano-belga-por-espionaje
[4] https://www.rtbf.be/article/enferme-dans-une-cellule-en-sous-sol-sans-fenetre-les-proches-d-olivier-vandecasteele-racontent-ses-conditions-de-detention-en-iran-11058276
[5] https://www.vrt.be/vrtnws/fr/2022/07/12/la-famille-de-l_employe-belge-dong-detenu-en-iran-lance-une-peti/
[6] https://www.vrt.be/vrtnws/nl/2022/07/04/belg-gevangenis-teheran/

Pour aller plus loin :

https://www.lecho.be/economie-politique/international/moyen-orient/la-famille-d-olivier-vandecasteele-detenu-en-iran-s-inquiete-pour-sa-sante/10411212.html
https://www.vrt.be/vrtnws/nl/2022/07/04/belg-gevangenis-teheran/


De Manon Dejean

Journaliste

Lire plus

Journée mondiale de l’eau : Fonto de vivo aux services des associations et ONG

Le 22 mars marque la journée mondiale de l’eau. À cette occasion, Echo Solidaire a souhaité mettre en avant un acteur assez particulier : Fonto de vivo.

Laisser un commentaire

X