Genève : le jet d’eau aux couleurs des Maladies Tropicales Négligées

Emblème de Genève se propulsant à plus de 140m de hauteur, le jet d’eau était illuminé de façon spéciale ce dimanche 30 janvier, pour célébrer la 3ème journée mondiale des maladies tropicale négligées (MTN). En cette journée mondiale de mobilisation, une centaine d’autres monuments et lieux remarquables de part le monde se sont illuminés en orange et violet. Les chutes du Niagara, le Colisée de Rome, la pyramide de Gizeh, la tour de Pise ou encore la grande muraille de Chine, au total plus de 32 pays ont participé à cette action de sensibilisation.
À l’initiative de cette cette 3ème édition de la Journée Mondiale contre les maladie négligées (World NTD Day), l’organisation à but non lucratif « Drug for Neglected Diseases initiaves » (DNDi) investit dans la recherche et le développement de nouveaux traitements en lien avec ces maladies et rappelle que personne ne doit être privé à l’accès aux dernières innovations médicales.

Du haut de ses 140m, le Jet d’eau de Genève était illuminé en orange et violet ce dimanche 30 janvier.

Mettre en lumière les Maladies Tropicales Négligées

Les Maladies Tropicales Négligées (MTN) regroupent des maladies graves et méconnues qui affectent principalement des populations précaires et délaissées et dont l’accès à l’eau potable, aux moyens d’assainissements et aux services de santé reste difficile. Selon l’OMS, une vingtaine de maladies seraient aujourd’hui considérées comme des MTN. Parmi elles, la dengue, la maladie de chagas, la leishmaniose, la bilharziose, la lèpre ou encore la trypanosomiase humaine africaine plus connue sous le nom de « maladie du sommeil ». Ces maladies tropicales qui tuent, défigurent et handicapent, restent encore très méconnues du grand public. Elles toucheraient selon l’OMS, plus d’un milliard et demie de personne sur la planète, soit une personne sur cinq.

Malgré une mobilisation importante de la communauté internationale pour mettre fin à ces maladies responsables d’immenses souffrances aux populations les plus marginalisées, il n’existe à ce jour pour la plupart de ces pathologies, ni vaccins ni thérapeutiques pour limiter leur propagation. C’est dans ce contexte que l’organisation indépendante DNDi a été fondée à Genève en 2003 par Médecins Sans Frontières et l’Institut Pasteur. Depuis sa création, et grâce à la mobilisation de nombreux partenaires de terrain, DNDi a développé 9 nouveaux traitements pour des MTN, dont un pour la maladie du sommeil qui faisait des centaines de milliers de morts au siècle dernier et qui est aujourd’hui en voie d’élimination.

Parmi les maladies tropicales négligées, la trypanosomiase humaine africaine appelée aussi « la maladie du sommeil ».

Des financements qui s’essoufflent

Alors que plus d’une 1,7 milliards de personnes sont affectées par les MTN dont la plupart vivent dans les communautés les plus pauvres du monde, de nombreux progrès ont été observés ces dernières années. Dans sa feuille de route, l’OMS prévoit l’éradication de deux MTN et l’interruption de la transmission de trois autres d’ici à 2030. Malgré des résultats convaincants, les fonds publics destinés aux MTN n’ont cessés de diminuer comme l’exprime Kavita Singh, directrice du bureau régional pour l’Asie du Sud de DNDi dans un communiqué publié ce 27 janvier 2022 :  » La feuille de route 2030 de l’OMS sur les MTN fixe des objectifs réalisables pour le contrôle et l’élimination des MTN, mais nous ne pouvons pas atteindre ces objectifs sans un investissement accru dans la recherche d’outils médicaux sûrs, simples et efficaces, adaptés pour être utilisés dans les systèmes de santé qui en ont besoin, explique la directrice. Pourtant, le financement pour les MTN a été réduit à 328 millions USD en 2020, soit une baisse de 6% par rapport à 2019, marquant quatre années de déclin et poursuivant une décennie de relative stagnation du financement. De tels déficits de financement mettent en péril notre capacité à faire progresser les patients négligés.« 


Photographie : Romain Lemoine
Sources :
– DNDi : https://dndi.org/
– OMS : https://www.who.int/fr/news/item/28-01-2021-who-issues-new-10-year-plan-to-end-suffering-from-neglected-tropical-diseases

De Jérémie Thirion

Jérémie Thirion | Infirmier, spécialisé en médecine tropicale | Co-fondateur d'Echo Solidaire

Lire plus

Les principaux centres de médecine tropicale et du voyage

Echo Solidaire vous propose une liste non exhaustive des principaux centres de médecine tropicale/ médecine de voyages francophones.

Laisser un commentaire

X